Sécurité en autobus - Transport scolaire

Transport scolaire

campagne de sécurité en transport scolaire
PRIX M'AS-TU VU? ​

La sécurité des enfants, c'est une responsabilité à partager

Afin de conserver un excellent bilan routier, chacun a son bout de chemin à faire afin de réduire au maximum les risques d’accidents qui pourraient s’avérer dramatiques.

  • Les transporteurs
  • Les conducteurs et les conductrices
  • Les parents
  • Les enseignants et les enseignantes
  • Les commissions scolaires
  • Les usagers de la route

Les transporteurs

Les transporteurs scolaires membres de la Fédération sont des professionnels du transport de personnes. Ils ont à cœur la sécurité des passagers qui voyagent à bord de leurs véhicules. C’est la raison pour laquelle ils mettent tout en œuvre pour faire en sorte de :

  • respecter les lois et règlements affectant le transport scolaire au Québec;
  • respecter les exigences et conditions apparaissant aux contrats de transport qui les lient à chacune des commissions scolaires ou aux établissements d’enseignement qu’ils desservent;
  • s’assurer que leurs conducteurs et leurs conductrices possèdent les compétences et les permis nécessaires à la conduite d’un véhicule scolaire, répondent aux exigences réglementaires et respectent le Code de la sécurité routière;
  • promouvoir la qualité et la sécurité des opérations dans leurs entreprises.

Les conducteurs et les conductrices

En tant que principaux intervenants auprès de la clientèle desservie, les conducteurs et conductrices d’autobus scolaires doivent posséder les compétences et les permis nécessaires à la conduite d’un véhicule scolaire.

Les conducteurs et conductrices d’autobus scolaires doivent notamment :

  • Posséder un permis de conduire classe 2. Les conditions de délivrance d’un permis de classe 2 sont déterminées par règlement et disponibles à la Société de l’assurance automobile du Québec. Pour accéder rapidement à une classe 2, il est possible de suivre une formation d’une durée de 20 heures dans une entreprise de transport scolaire autorisée par la SAAQ .
  • Suivre ou avoir suivi une formation de 15 heures, offerte par les centres de formation en transport accrédités pour l’obtention d’un certificat obligatoire pour les conducteurs et conductrices d’autobus scolaires. Ce certificat accorde le droit de conduire un autobus ou un minibus scolaire dont les passagers ont moins de 18 ans.
  • Démontrer qu’ils n’ont aucun antécédent judiciaire en lien avec le métier de conducteur ou de conductrice d’autobus scolaire.

Au-delà de ces exigences réglementaires de base, il est essentiel pour conduire un véhicule scolaire :

  • D’aimer les enfants;
  • De pouvoir mettre en priorité la sécurité de ses passagers;
  • D’être passionné par la conduite de véhicule routier;
  • De connaître les lois et règlements qui affectent la conduite de ce type de véhicules et en particulier le Code de la sécurité routière;
  • De vouloir contribuer à l’avenir des jeunes et être impliqué dans sa communauté.

Les parents

En tant que premiers responsables de la sécurité de leurs enfants, les parents jouent un rôle essentiel pour assurer leur sécurité, qu’ils soient à l’extérieur ou à l’intérieur de l’autobus scolaire. Il faut donc leur rappeler régulièrement les règles élémentaires de sécurité.

Règles de sécurité de l’écolier :

  • Je me rends à l'avance à l'arrêt d'autobus pour éviter de courir.
  • J'attends l'autobus en file sans bousculer les autres.
  • J'attends que l'autobus soit immobilisé avant de m'en approcher.
  • Je monte dans l'autobus en file et je tiens la rampe.
  • Je me dirige vers ma place et m'assois immédiatement.
  • Je laisse l'allée libre de tout objet.
  • J'évite de distraire le conducteur ou la conductrice.
  • Je laisse mes objets dans mon sac.
  • Je garde les bras et la tête à l'intérieur de l'autobus en tout temps.
  • Je reste assis tout au long du trajet, jusqu'à ce que l'autobus se soit complètement arrêté.
  • Je m'éloigne de l'autobus dès que je suis descendu et je reste loin des roues.
  • Je compte dix pas en sortant de l'autobus avant de traverser devant.
  • Je m'assure que le conducteur ou la conductrice m'ait bien vu avant de traverser devant l'autobus.
  • Je regarde à gauche, à droite et encore à gauche avant de traverser la rue.
  • J'attends les consignes du conducteur ou de la conductrice lorsque j'échappe un objet sous l'autobus. S'il est impossible de lui parler, j'attends que l'autobus se soit éloigné avant de ramasser l'objet.
  • Je ne passe jamais derrière l'autobus scolaire.

Les commissions scolaires

Bien que le financement du transport scolaire soir et matin relève du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec, ce sont les commissions scolaires, par le biais de leur service de transport, qui ont la responsabilité d’organiser le transport scolaire sur leur territoire. 

Les commissions scolaires déterminent, entre autres, les conditions d’accès au transport scolaire, les circuits, les heures d’arrivée et de départ des autobus, les points d’arrêt pour la montée et la descente de l’autobus, le nombre d’élèves qui montent à bord d’un autobus scolaire.

Les commissions scolaires adoptent également des politiques et des règles administratives relatives au transport scolaire et déterminent les conditions dans lesquelles les transporteurs scolaires exécutent leurs contrats. Ces mesures qui ont souvent une incidence sur la sécurité des écoliers transportés sont généralement accessibles sur le site Web de chacune des commissions scolaires.

Les usagers de la route

Les transporteurs scolaires, leurs conducteurs et leurs conductrices ne sauraient à eux seuls garantir la sécurité des écoliers transportés. La collaboration des usagers de la route est essentielle pour conserver un bilan exceptionnel de sécurité.

Il faut bien connaître et respecter la signalisation routière et plus particulièrement dans les zones à risques, comme :

  • le signal avancé d’arrêt d’autobus d’écoliers;
  • le présignal des zones scolaires ou de passage pour écoliers;
  • le début d’une zone scolaire;
  • la présence d’un passage pour écolier.

Pour valider vos connaissances, consultez le site Web de la Société de l’assurance automobile du Québec

C’est jaune… préparez-vous à arrêter

Les usagers de la route doivent également savoir que les conducteurs d’autobus scolaires doivent signaler à l’avance leur intention d’immobiliser leur véhicule pour faire monter ou descendre des écoliers. Cette mesure a pour but de ralentir la circulation devant et derrière les autobus scolaires afin d’éviter les manœuvres brusques de freinage ou d’accélération.

Deux étapes à retenir :

  • Préparez-vous à arrêter lorsque l’autobus scolaire active ses quatre feux jaunes d’avertissement alternatifs ou, à défaut, ses feux de détresse.
  • Arrêtez complètement votre véhicule à plus de cinq mètres de l’autobus lorsque l’autobus scolaire active ses feux rouges intermittents et son panneau d’arrêt.

Rappelez-vous que :

  • dépasser ou croiser un autobus scolaire dont les feux rouges intermittents clignotent vous expose à une amende variant entre 200$ et 300$ et à 9 points d’inaptitude;
  • cet arrêt n’est pas obligatoire au croisement d’un autobus scolaire lorsque la chaussée est séparée par un terre-plein.